La Guerilla gardening ou guerilla jardinière est du jardinage politique, une forme d’action directe non-violente qui consiste à prendre d’assaut un bout de terre quel qu’il soit pour y faire pousser des légumes, des plantes, des fleurs.

Redonner une place à la nature, même infime soit-elle, et favoriser la biodiversité voilà la mission du mouvement Guerrilla Gardening, parfois appelé Guerilla potagère.

De jour et parfois la nuit sortent des activistes avec comme seules armes des boulettes faites à partir de 2/3 de terre et d’1/3 de terreau auxquelles ils ont soigneusement ajouté des graines. Graines de fleurs, de plantes aromatiques et médicinales ou de légumes, sont exclues les graines de plantes dites « exotiques », qui pourraient devenir invasives et mettre en péril une certaine biodiversité. Ces « bombes » sont alors jetées dans des zones délaissées (friches agricoles, zones de travaux urbains, pieds des arbres…).

Il s’agit aussi d’investir l’espace public en installant des jardinières sur le pas de sa porte, dans sa rue.

Ce mouvement né aux USA en 1973 par l’installation de jardin partagé sur un lotissement abandonné de Manhattan à New-York, s’est essentiellement développé en France et au Royaume-Uni.

A Marseille, de nombreuses initiatives sont menées :

Que se soit dans le cadre de la réappropriation de l’espace public ou un acte écologique, il est tout de même très agréable de voir du vert « fleurir » un peu partout dans nos rues !

Alors, dans nos espaces bétonnés redonnons sa place à la nature, favorisons la « biodivercité » !

Pour en savoir plus

Association Plus Belle la Rue – Marseille
Seed Bomb
Guerilla Gardening – France
Passeurs de Jardin

Publicités